Musée National des Mines de Fer Luxembourgeoises
TwitterFacebook
LOADING
PREV
NEXT
http://www.mnm.lu/modules/mod_image_show_gk4/cache/slideshow.musee.6711-crop-840x500x90gk-is-371.jpg
http://www.mnm.lu/modules/mod_image_show_gk4/cache/foto 1gk-is-371.jpg
http://www.mnm.lu/modules/mod_image_show_gk4/cache/slideshow.musee.DSC02929gk-is-371.JPG
http://www.mnm.lu/modules/mod_image_show_gk4/cache/slideshow.musee.DSC02934gk-is-371.JPG
http://www.mnm.lu/modules/mod_image_show_gk4/cache/slideshow.musee.IMG_0023gk-is-371.JPG
http://www.mnm.lu/modules/mod_image_show_gk4/cache/slideshow.musee.schmedd3gk-is-371.JPG

Les bâtiments du carreau

Le bâtiment de réception est aménagé dans l'ancienne remise à machines de la mine Walert construite vers 1900. Le visiteur y trouve l'accueil du musée, l'exposition principale, un petit magasin et une salle polyvalente qui accueille des expositions temporaires.

La Brasserie du Musée. Le restaurant du musée occupe un bâtiment construit avant 1900 pour les bureaux de la S.A. John Cockerill. Il propose une sélection de cuisines luxembourgeoise et française, dont la spécialité de la maison, la « gamelle du mineur ».

Le « Maschinneschapp ». Ce bâtiment de 1908 regroupait forge, remise de machines et logements de la mine Rembour. Il est aujourd'hui le siège de l'administration du musée, mais abrite aussi les archives et la remise des deux trains de visiteurs.

Le bureau Gonner, ancien local administratif des mines du maître de forge Gonner, utilisée par la suite comme logement ouvrier. Il est prévu d'y installer le volet social de l'exposition permanente du Musée des Mines.

La poudrière Metz datant du début du XXe siècle est la seule des 3 poudrières sur le site du musée qui n'est pas aménagée en souterrain. Elle sera remise en état sous peu.

Le quai de transbordement servait au chargement du minerai des wagonnets de la mine dans les wagons de chemin de fer, et du déchargement du bois de mine destiné au soutènement des galeries. Les rails ayant été enlevés, il n'est plus opérationnel aujourd'hui et le parking du musée en occupe une partie.

Les galeries souterraines

Le Musée National des Mines exploite des galeries ayant appartenu aux mines Kirchberg, Walert et Langengrund reliées entre elles. Le circuit parcouru par le train est aménagé dans les galeries principales creusées entre les années 1880 et 1920. La visite à pied permet de voir en plus des chantiers datant des années 1910 à 1950.

Des outils et équipements miniers provenant de plusieurs mines luxembourgeoises et lorraines sont montrés en situation dans les chantiers aménagés en musée. Ils couvrent toute la période de l'exploitation minière dans la région, des débuts vers 1870 à la fermeture de la dernière mine lorraine en 1997.

Hors des parties accessibles par la visite normale subsistent des vestiges de plusieurs centrales électriques et de deux poudrières dont la conservation et l'étude font partie des missions du Musée National des Mines. Une visite de ces lieux n'est pas possible pour l'instant.

Ciel ouvert

Plusieurs fronts de taille de mines à ciel ouvert sont encore visibles sur le site du musée. Datant des années 1930 à 1950, ils permettent de bien visualiser les différentes couches de minerai et la hauteur du gisement.