Nationaal museum van de Luxemburgische ijzerertsmijnen
TwitterFacebook
LOADING
PREV
NEXT
http://www.mnm.lu/modules/mod_image_show_gk4/cache/Untitled-2gk-is-228.jpg
http://www.mnm.lu/modules/mod_image_show_gk4/cache/slideshow.autour_du_mnm.20130604 Maschineschappgk-is-228.jpg
http://www.mnm.lu/modules/mod_image_show_gk4/cache/20130604 Traingk-is-228.jpg
http://www.mnm.lu/modules/mod_image_show_gk4/cache/20130604 Buggigk-is-228.jpg
http://www.mnm.lu/modules/mod_image_show_gk4/cache/Carreaugk-is-228.JPG
http://www.mnm.lu/modules/mod_image_show_gk4/cache/slideshow.musee.6711-crop-840x500x90gk-is-228.jpg
http://www.mnm.lu/modules/mod_image_show_gk4/cache/slideshow.home.DSC02875gk-is-228.JPG
http://www.mnm.lu/modules/mod_image_show_gk4/cache/slideshow.home.DSC02929gk-is-228.JPG
http://www.mnm.lu/modules/mod_image_show_gk4/cache/slideshow.autour_du_mnm.20130604 Pierregk-is-228.jpg
do, 28 april

D'LËTZEBUERGER KARBIDSLUUT

La naissance de la lampe Made in Luxembourg

Exposition du 26 mai au 30 septembre 201 au Musée des Mines

 

En 1904, Buchholtz et Ettinger d'Esch-sur-Alzette, qui possèdent un magasin de quincaillerie et fournitures pour mineur, comprennent tout l'intérêt de développer un modèle de lampe à carbure pour satisfaire la demande locale. C'est la lampe REFORM dont le brevet fut déposé à Berlin en 1904. La REFORM n'était pas adaptée à sa fonction et peu sûre.

Buchholtz et Ettinger décidèrent de s'allier avec un fabricant, Pierre Schiltz de Tétange. Cet alliance donna naissance à la lampe Exelsior 1, puis Exelsior 2. Suivront les lampes SIMPLEX, RECORD 1, 2.

Toute une activité artisanale va alors se développer et donnera naissance au "type luxembourgeois".

 

Entrée gratuite

Heures d'ouverture identiques à celles du MNM